Imprimer
Catégorie : Projet IDIMAG
Affichages : 85

FORMATION DES POINTS FOCAUX COMMUNAUX SUR L’UTILISATION EFFICIENTE ET DURABLE,

DES OUTILS DE COLLECTE, DE SUIVI DES DONNEES SUR

LES INDICATEURS 6.1 ET 6.2 DE L’ODD6.

BAFOUSSAME ; MARDI 20 OCTOBRE 2020

« Garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable », c’est le postulat des Nations Unies, formulé pour le sixième Objectif, de développement Durable (ODD6), lié à l’eau potable.

 L’Association GHI : GREEN HEART INTERNATIONAL, motivée par ce postulat a organisé dans le cadre du projet IDIMAG-OUEST, une séance de formation, a l’effet de renforcer les capacités des Points Focaux Communaux, sur l’utilisation de l’outil de collecte des données, de suivi sur les indicateurs 6.1 et 6.2 de l’ODD6. La formation a eu lieu le Mardi 20 Octobre 2020, au secrétariat permanant du Réseau AME ; Alliance pour la Maîtrise de l’Eau et de l’Energie, qui assure d’ailleurs la coordination du projet.

Après les restitutions des résultats étude état des lieux, de l’accès à l’eau de boisson dans les 06 Communes cible du projet, les Points Focaux Communaux désormais, doivent être à jour dans l’utilisation de l’outil de collecte des données. C’est d’ailleurs l’objectif de cette formation, qui a permis à GREEN HEART INTERNATIONAL, de renforcer les capacités des points focaux, afin de permettre aux Communes d’améliorer leurs taux d’accès à l’eau potable des populations.

« Merci de l’opportunité que vous m’offrez pour m’exprimer. Pendant cette séance de formation, nous avons renforcer les capacités des Points Focaux, des différentes Communes cibles ; Notamment : les Communes de Bafoussam 1er et Bafoussam 3ème , dans le département de la MIFI, les Communes  BABADJOU,  MBOUDA dans le département de BAMBOUTOS, les Communes de KOUOPTAMO et KOUTABA dans le Département du Noun. Après avoir fait les études état des lieux de la situation de l’accès à l’eau potable dans ces municipalités, il était important pour nous de se rassurer que les différents Points Focaux Communaux, sont suffisamment outillés pour mieux manier, l’outil de collecte des données et de suivi, sur les indicateurs 6.1 et 6.2. De l’ODD6. C’est la raison pour laquelle nous étions là aujourd’hui ».

Monsieur NJI MONGOU MOIFON ISSAH 

Vice-président de l’Association GHI  

Les indicateurs 6.1 et 6.2. DE L’ODD6, se déclinent en 6 différentes cibles dont celles en rapport avec l’exploitation des ressources naturelles et la protection de l’environnement, sont exprimées ainsi qu’il suit : « D’ici à 2030, faire en sorte que les ressources en eau soient utilisées, beaucoup plus efficacement dans tous les secteurs, et garantir la viabilité des prélèvements et de l’approvisionnement en eau douce, afin de remédier à la pénurie et de réduire nettement, le nombre de personnes qui manquent d’eau ».

            Pour cela, il était important pour les Points Focaux Communaux, lors de cette séance de formation, de s’assurer de la maîtrise des techniques de collecte, et de remplissage des données dans la fiche de l’outil, afin de faciliter la politique des Maires, dans l’approvisionnement des pompes en eaux géré de façon durable.

« L’avantage est que non seulement cette formation, va nous faciliter la tâche sur le terrain dans la collecte des données, mais aussi, elle va faciliter la politique des Maire dans l’approvisionnement de l’eau potable à leurs populations. Comme le dit bien un dicton « l’eau c’est la vie », si les Maires voudront alors que leurs populations vivent bien, il est important pour nous Points Focaux, de maitriser comment relever facilement les données sur le terrain, et de les inscrire dans la fiche de l’outil, Afin de connaitre combien d’ouvrages d’eaux existent dans les communes. Juste à travers l’outil de collecte, savoir combien d’ouvrages fonctionnent, et combien sont en pannes ».

Points Focaux Communaux des différentes Communes cibles du projet

Pa r ailleurs, l’utilisation efficiente et durable de l’outil de collecte, de suivi des données sur les indicateurs, 6.1 et 6.2 de l’ODD6, va permettre aux Communes à la fin du projet, de faire elle-même les misent à jour sur la situation de l’accès à l’eau de boisson.

« Par le passé, nous avons réalisé beaucoup de projets similaires, dont l’objectif était d’aller sur le terrain, évaluer la situation de l’accès à l’eau potable en un temps précis. Sauf que la fonctionnalité des ouvrages est dynamique, donc elle varie avec le temps. C’est pour cela que, dans le cadre du projet IDIMAG-OUEST, nous avons estimé intégrer ces outils de collecte. Maintenant, le fait que nous ayons des Points Focaux spécialisés dans la gestion de ces outils, est un avantage incommensurable dans ce sens que, à la fin du projet, les Maires pourront elle-même se prendre en charge. De manière concret, à l’instant T et à tout moment, chaque Communes va à travers la fiche de l’outils, avoir la liste de tous les ouvrages d’eau qui ne fonctionnent pas, et le taux d’accès à l’eau de boisson, dans son espace communal ».

 Monsieur NJI MONGOU MOIFON ISSAH 

Vice-président de l’Association GHI : GREEN HEART INTERNATIONAL

Après la formation des Points Focaux Communaux, la coordination du projet compte accompagner les Communes, dans le renseignement de l’outil de collecte des données, et coordonné l’action auprès des délégué Départementaux du ministère de l’Eau et de l’Energie. Afin de présenter ces données collectées, à la première rencontre des acteurs de l’eau, qui aura lieu en Janvier 2021.

« La suite des activités du projet de manière globale, consiste à accompagner les Communes, plus spécifiquement les Points Focaux, pour savoir comment ils renseignent leurs formations sur le terrain, et pour coordonner aussi l’action auprès des délégués départementaux. Par ce qu’en fin de compte, ces données vont être restituées lors de la première rencontre des Acteurs de l’Eau, qui aura lieu en Janvier 2021. Et cela va permettre de savoir quel est la situation d’accès à l’eau dans chacune des Communes ».

Monsieur DONGMO NGUEGANG Beaudelin 

Coordonnateur du projet 

Pour la réussite du projet IDIMAG-OUEST ; Initiative de Dialogue Multi-Acteurs pour la Gouvernance de l’Eau dans la Région de l’Ouest, le rôle des sectoriels plus précisément celui du ministère de l’eau et de l’énergie, est mentionné en majuscule, dans l’encadrement des Communes, notamment les Points Focaux. En ce qui concerne la collecte des données sur les indicateurs, et l’accompagnement de toutes les parties prenantes, dans la synthèse de l’information.

« Déjà dans le projet IDIMAG-OUEST, nous sectoriels plus précisément le ministère de l’eau et de l’énergie nous accompagnons les communes dans la gestion de l’outil de collecte. Par la suite nous accompagnons toutes les parties prenantes dans la synthèse de tous les rapports. Concernant la séance de formation qui vient de s’achever, déjà le travail effectué au préalable est intéressant. C’est une base efficace pour l’administration et les Communes ».

Monsieur SADEU TALLA Boris Franklin 

 DDEE département de la MIFI 

Rappelons que cette séance de formation, a connu la présence des parties prenantes, notamment ; l’Association CEPDEL Agri, les délégués départementaux de la MIFI, de BAMBOUTOS, et du NOUN. IDIMAG-OUEST ; Initiative de Dialogue Multi-Acteurs pour la Gouvernance de l’Eau dans la Région de l’Ouest Cameroun, est un projet qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Citoyenneté Active (PROCIVIS), grâce à la coopération Cameroun-Union Européenne.

 Le projet est financé par le 11eme FOND Européenne de Développement. IDIMAG-OUEST, est placé sous la coordination du Réseau AME : Alliance pour la Maîtrise de l’Eau et de l’Energie.

 

BY:   MANFOUO NGOUANA Frank

JOURNALISTE-COMMUNICATEUR CONSULTANT

 

powered by social2s